Le fonds Messali Hadj

Le fonds Messali Hadj déposé par sa fille au CERMTRI est constitué de documents très divers qui concernent l'organisation politique nationaliste algérienne MTLD-MNA-PPA et l'organisation syndicale fondée par le MNA : l'USTA.
Nous avons décidé de ne traiter pour l'instant pour établir un premier catalogue que les documents datés jusqu'à la fin de l'année 1962.
Ce fonds comporte très peu de documents antérieurs à 1950, mais par contre il couvre toute la période de la guerre d'Algérie et offre donc un intérêt historique certain.















Les documents qui relèvent de l'USTA, créée officiellement à son 1er congrès en juin 1957, sont très variés : la collection complète des journaux syndicaux La Voix du travailleur algérien et Le syndicaliste, mais aussi tous les tracts, circulaires, communiqués, textes de congrès, études sur la situation des travailleurs algériens en France et sur l'économie de l'Algérie, coupures de presse ayant trait à l'activité de l'USTA et aux nombreux assassinats de ses militants, des cartes syndicales et des timbres...
On trouve aussi une correspondance très abondante venant de France et d'Algérie de la part de détenus dans diverses prisons, des comptes rendus de ratonnades, la liste des militants, en particulier des dirigeants, assassinés par le FLN, de très nombreuses photos de meetings dont ceux tenus à l'occasion du 1er mai... Le fichier complet des adhérents de l'organisation syndicale permet de se rendre compte de l'importance numérique de cette organisation et de sa composition sociale.
A côté de ces documents écrits ou iconographiques, il y a une plaque murale de l'USTA qui devait être accrochée au 31 rue des Petites-Ecuries, dernière adresse du local syndical, des brassards, des tampons en français et en arabe...

















La partie du fonds MTLD-MNA-PPA comporte le journal clandestin de l'organisation politique La Voix du Peuple, puis le journal du PPA, Le Cri du Peuple , les bulletins intérieurs, les bulletins d'information, les tracts, les nombreux communiqués, les enregistrements sonores des différentes conférences tenues par Messali Hadj.
La partie la plus intéressante est la correspondance très fournie reçue par Messali Hadj dans ses résidences surveillées successives en particulier les lettres de militants au moment de la crise du MTLD et de la scission, puis en 1961 lors de la création du FAAD par les exclus du MNA. Cette correspondance contient par ailleurs des documents sur Belounis, de nombreuses lettres de militants en Algérie, des rapports des différentes wilayas, des lettres de son avocat Yves Dechézelles et de sa femme, du couple Martinet (lui était le fils de Marcel Martinet)... Les messages de solidarité en différentes occasions (décès de sa femme, nouvel emprisonnement) voisinent avec de nombreux vœux à l'occasion de ses différents anniversaires ou de fêtes musulmanes, des cartes postales des militants et de ceux qui ont lutté pour sa libération...
Les documents iconographiques sont essentiellement des photos de Messali Hadj lors des conférences qu'il tint depuis ses résidences surveillées ou lors des visites qu'on lui rendit, des portraits de lui, seul ou avec les dirigeants assassinés, des cartes routières d'Algérie dont une indique l'emplacement des maquis dirigés par le MNA, quelques photos des maquis et de maquisards prises par le journaliste André Louis qui en a fait une brochure pour le journal belge La Cité.
Enfin, on a trouvé des plaques photographiques, des éléments de l'imprimerie clandestine et un drapeau artisanal, ancêtre de l'actuel drapeau algérien.

Le premier catalogue qui sera prochainement mis en ligne présente les documents 
internes et la correspondance de l'USTA.
Un second catalogue MTLD-MNA-PPA est en cours d'élaboration.
Bulletin d'adhésion au CERMTRI :


    
Nom : ………………………………………Prénom : ……………………………………….
   Adresse : …………………………………………………………………………………………
   Code Postal : ………………………………Ville : ………………………………………….
   Adresse e-mail  : ……………………………................……@……………………………..


   
 ⧠  Cotisation annuelle donnant droit aux 4 Cahiers du CERMTRI et à la Lettre d'Information : 25 €

    ⧠  Cotisation annuelle donnant droit aux 4 
Cahiers du CERMTRI et à la Lettre d'Information avec droit de       
consultation des archives et de la bibliothèque du centre : 30 €


(Chèque à l'ordre du : CERMTRI)

Bulletin à renvoyer au : CERMTRI, 28 rue des Petites Ecuries - 75010 PARIS

Le CERMTRI met à disposition une BIBLIOTHEQUE NUMERIQUE

Celle-ci comprend aujourd'hui l'intégralité des numéros :
    
 - La revue « BULLETIN COMMUNISTE » ORGANE DU 
COMITÉ DE LA TROISIÈME INTERNATIONALE qui devient 
l'ORGANE DU PARTI COMMUNISTE (S.F.I.C.) à partir du 
numéro 50 du 10 novembre 1921.La revue devient l'ORGANE DU 
COMMUNISME INTERNATIONAL à partir du 23 octobre 1925. 
Nous proposons l'intégralité des numéros des années 1920 à 1933.
    
 - Le journal « LA VÉRITÉ » de l'année 1929 (3 numéros) et des 
années 1948 à 1961. Le premier numéro de « LA VÉRITÉ » date
       du 15 août 1929. Elle est toujours publiée comme Revue 
théorique de la IVe Internationale.
  
   - Pour la revue « CAHIERS DU MOUVEMENT OUVRIER » 
revue d'histoire crée par Jean-Jacques Marie et Vadim Rogovine en
avril 1998 et editée par notre Centre; nous présentons quelques 
articles concernant la Révolution d'Octobre 1917 ainsi que la 
Chronique des falsifications des numéros parus depuis 2002.

Les documents de notre bibliothèque numérique sont présentés 
année par année. 

Nous mettons à disposition 692 documents ce qui représente 7 681 
pages.

Cette bibliothèque numérique est accessible soit par le bouton 
ci-dessus à gauche ou directement à l'adresse 
http://www.bibnumcermtri.fr 
Lettre ouverte à Madame Jalta,
Messieurs Carnat  et Lauby,
Inspecteurs pédagogiques régionaux d'histoire et 
de géographie de l'académie de ParisTexte
Appel contre la résolution 1481 du Conseil de 
l'Europe sur « la nécessité d'une condamnation 
internationale  des crimes des régimes 
totalitaires »
Espace iconographique
avez-vous pensé à vous réabonner ?
avez-vous pensé à vous réabonner ?
Le numéro 60 des
CAHIERS DU MOUVEMENT OUVRIER
est paru




Au Sommaire du numéro 60
   
Présentation 
Nicole Perron : “Thermidor Terminus”, réflexions et débats sur
la chute de Robespierre 
Tolstoï et les Romanov: un extrait de 
Guerre et révolution
Frank La Brasca : l'Italie à la veille de son entrée dans la Première Guerre 
mondiale
Maurice Nadeau : la révolution russe et Trotsky, un article paru
dans La Quinzaine littéraire (janvier 2012)
Léon Trotsky : Romain Rolland et Marcel Martinet face à la
guerre, ou « le drame du prolétariat français »
Karl Liebknecht contre la guerre : deux textes ayant trait à son procès
Hommage de Pierre Monatte à Fernand Loriot
Le troisième procès de Moscou (Boukharine-Rykov) vu par Georges Cogniot
Maréchal Gueorgui Joukov : les erreurs de Staline face à la
guerre (extrait d'un discours inédit)
Un Oradour-sur-Glane stalinien en 1944 : la lettre de Malsagov
Alain Rigier : Indonésie, septembre 1965, l'un des plus grands
massacres politiques de l'histoire
Chronique des falsifications
Perles
Courrier des lecteurs

****************
Les numéros 62 (mai 2014) et 63 (septembre 2014) des Cahiers du 
mouvement ouvrier seront deux numéros spéciaux de 228 pages chacun 
consacrés aux


TROTSKYSTES EN UNION SOVIETIQUE


Tome un : 1923-1929 ; Tome deux : 1929-1941.
Ces deux numéros spéciaux destinés à ceux qui jugent précieux l'héritage politique et le combat des trotskystes soviétiques et donc indispensable d'en prendre connaissance comprendront
* des extraits essentiels des documents fondamentaux de l'opposition de gauche puis de la section soviétique de la IV ème Internationale ;
* des textes inédits des archives de Trotsky portant sur la période 1923-1927 publiés en URSS en 1990 ;
* des textes, en partie inédits, et des portraits politiques d'une douzaine de dirigeants et militants de l'Opposition de gauche, dont Aoussem, Racovski, Sosnovski, Dingelstedt, Solntsev, Ioffé, Léon Sedov, Okoudjava,Iakovine ou de ceux qui rompirent avec l'opposition en 1928-1929 comme Antonov-Ovseenko, Smilga, Mratchkovski, Radek ou Preobrajenski ;
* de nombreux documents inédits issus des archives du KGB, en particulier sur les trotskystes envoyés au Goulag , leur combat acharné et leur liquidation ;
* les rapports des trotskystes soviétiques avec les autres groupes d'opposition (les décistes de Smirnov et Sapronov, qui rompent avec les trotskystes en 1927, avec des textes inédits des deux hommes, l'Union des marxistes-léninistes de Rioutine..etc) ;
* des souvenirs de très rares trotskystes qui survécurent au massacre stalinien  ( Baitalski, Dogan ,Vratchev et , à prendre avec des pincettes, Boiartchikov).
Ces documents seront insérés dans un récit chronologique destiné à éclairer leur sens et leur portée.
Chaque numéro de 228 pages sera vendu au prix de 12 euros mais sera compris dans l'abonnement normal de 4 numéros pour 32 euros.
Toute somme dépassant le coût de l'impression et de l'expédition de ces deux numéros sera consacrée à une édition d'une partie de ces documents en russe et destinée à être envoyée en ex-Union soviétique.
 Vous êtes chercheur, universitaire, militant ouvrier : 
vous trouverez au CERMTRI des documents historiques importants.

CERMTRI
28 rue des Petites Ecuries - 75010 PARIS
Ouvert les lundis, mercredis et vendredis de 13 heurs 30 à 18 heures
Téléphone: 01 44 83 00 00 - E mail:
 cermtri@ wanadoo.fr

Un bulletin d'adhésion au CERMTRI à imprimer ou à recopier
se trouve au bas de cette page.
Chroniques des falsifications
DERNIERE  PARUTION : LE CAHIER DU CERMTRI n° 151

1913 - 1914
De la lutte contre la
guerre à l'Union sacrée


Le précédent numéro des Cahiers du CERMTRI était consacré aux guerres balkaniques « prélude à la ″grande guerre″ impérialiste ».
Ce numéro porte sur ce qu'on peut appeler « l'ouverture » de cette guerre: l'année 1914. Plus précisément, sur les développements au sein du mouvement ouvrier français face, d'abord, à la montée des dangers de conflit, puis face à la guerre elle-même. Le choix a été fait de centrer l'examen de cette période sur la France, sur les principales organisations qui se réclament des travailleurs et qui les organisent, le Parti socialiste (la SFIO, section française de l'Internationale ouvrière) et la Confédération générale du travail (CGT).

Comme on arrive au centième anniversaire du déclenchement de la guerre de 14-18, la commémoration bat déjà son plein, et la vague ne va faire que grossir. Ce n'est pas notre objectif de nous associer à cette « grande fête » médiatique, ni même d'opposer un barrage au déferlement de platitudes, de célébrations ronflantes, de débordement de bons sentiments et de cyniques justifications qui vont saluer l'événement. Il suffit de consulter le projet des maisons d'édition pour constater que la tonalité ne sera ni celle d'un retour sur les causes fondamentales de ce conflit dévastateur, ni celle de l'attitude adoptée par le mouvement ouvrier et ses directions. Beaucoup sera écrit sur les données «  culturelles », sur le « comportement » des peuples — comme si ceux-ci pouvait s'expliquer en dehors des convulsions du système d'exploitation capitaliste qui avaient conduit à cette guerre, et indépendamment du ralliement à la guerre de l'essentiel des directions du mouvement ouvrier —, sur le dysfonctionnement des relations diplomatiques, etc. Tout cela avec un souci plus vif du battage diplomatique que de la vérité historique. Certains vont jusqu'à affirmer que ce carnage entre les peuples relève d'un passé révolu puisqu'existe aujourd'hui l'Union européenne, oubliant au passage que le baptême de celle-ci fut la destruction programmée de la Yougoslavie, l'intensification des conflits «  ethniques » et religieux au cœur de l'Europe. Passons.

Le CERMTRI a considéré que cela relevait de ses tâches, à l'échelle de ses moyens, d'aider à fournir aux chercheurs, aux militants ouvriers, à tous ceux qui veulent s'en tenir à la vérité historique, quelques points de repères.
D'où ce cahier qui se limite à examiner le déroulement des événements, de la fin de 1913 à août 1914 en France, du point de vue des réactions, de l'analyse des événements au sein du mouvement ouvrier, de l'activité de celui-ci.
Comme toujours, nous avons eu recours aux documents. Cette fois, en privilégiant la presse des organisations ouvrières : le quotidien publié alors par le Parti socialiste, L'Humanité de Jaurès (comme on dit souvent), et celui publié par la CGT (La Bataille Syndicaliste).

Ce Cahier est divisé en quatre sections :
- une introduction dévolue à des textes émanant du Congrès de Bâle et à des déclarations des partis socialistes allemand et français.
- une première partie qui suit l'action et les prises de position du Parti socialiste et de la CGT au travers de leurs déclarations et d'articles de leurs journaux, jusqu'à la mort de Jaurès et à la déclaration de guerre.
- une seconde partie sur la manière dont basculent dans l'Union sacrée et l'appui sans réserve à la guerre de « leur bourgeoisie » les directions du PS et de la CGT, et la manière dont elles cherchent à justifier leur volte-face.
- enfin, une troisième partie qui tient lieu de conclusion et qui reproduit quelques documents majeurs (et qu'il est souvent difficile aujourd'hui de se procurer) sur les premières manifestations de résistance et aussi sur la caractérisation de l'époque qui s'achève avec la déclaration de guerre.
 En indiquant ci-dessous votre adresse e-mail,  vous serez tenu informé de l'activité et des 
initiatives du CERMTRI  et  vous  recevrez  la lettre d'information dès son prochain numéro.

sommaire
             Mise à jour
       le 29 janvier 2014 
Hosting by YMLP.com
La bibliothèque numérique
La bibliothèque
                   ПО-РУССКИ
Liens
Les archives
Les conférences
Nos publications
Présentation
Salle d'accueil et de travail puis  bibliothèque
C. E. R. M .T. R. I.

 
   Centre d'Etudes et de Recherches sur les 
 Mouvements Trotskyste et Révolutionnaires Internationaux